Espace des Associations départementales


Déclaration des collectivités locales et territoriales françaises pour Rio+20

Cette déclaration des collectivités locales et territoriales en vue de Rio+20 a été rédigée dans le cadre des Assises Nationales du Développement Durable en France, organisées par la Région Midi-Pyrénées à Toulouse, en octobre 2011, au cours desquelles elle a été débattue et enrichie.
Ainsi, au terme de ces débats, l’Association des Régions de France, l’Assemblée des Départements de France, l’Association des Maires de France, l’Assemblée des Communautés de France, l’Association des Maires de Grandes Villes de France, la Fédération des Maires de Villes Moyennes, l’Association des Communautés Urbaines de France, l’Association des Petites Villes de France, l’Association des Maires Ville et Banlieue de France, l’Association des Maires Ruraux de France, l’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe, l’Assemblée des Régions d’Europe, et les autres réseaux de Collectivités locales souhaitant s’y associer déclarent :
« Les politiques publiques des collectivités territoriales touchent à tous les domaines de la vie, logement, déplacement, emploi, éducation et épanouissement des citoyens. Il nous appartient donc de les développer pour répondre aux aspirations légitimes des populations dans une perspective d’intérêt général en assurant le respect des capacités physiques et biologiques de la planète. C’est avec une vision lucide, acquise grâce à notre expérience de terrain, désireuses de prendre toutes nos responsabilités et animées d’un esprit de coopération avec tous les partenaires concernés, que nous nous présentons devant ce sommet mondial de Rio-2012. Il vous appartient, États, organisations et agences, autorités publiques de tous niveaux, de nous considérer comme partenaires du développement durable, mais surtout comme acteurs essentiels de la transition à réussir. En effet, la connaissance des territoires, le savoir-faire du développement local, la capacité d’innovation et d’expérimentation, le rôle d’animation au plus proche du citoyen des collectivités locales déterminent largement l’efficacité des politiques publiques. Rio+20 doit donc être le point de départ d’un processus de transition, lançant un cycle de négociations dans la période 2012-2020 et permettant l’élaboration démocratique et transparente des nouvelles formes de gouvernance au sein des Nations Unies afin de répondre aux défis de l’humanité. Force est de constater que cela ne pourra pas se faire qu’avec une réelle intégration des acteurs de la société civile et des collectivités locales. »